abombd-amant

Bon accueil

5 - Construire une liturgie vivante

La foi est radicalement de nature communautaire : une relation à ressourcer, célébrer, partager.

        Faire de la liturgie une réelle action de grâce, de tous, en lien avec la vie.

 Petit tour d’horizon des nappes (4 février 2017) et questionnaires Paroisse :
l’Eglise au milieu des maisons des hommes .(28 février 2017)

  « Ce n'est pas par la multiplicité des choses que nous faisons que nous parvenons à la

perfection, mais c'est par la perfection et pureté d'intention avec laquelle nous les faisons. »

François de Sales, T.A.D., XII,6

 Nous avons regardé, mesuré, à travers nappes / questionnaire / pratiques depuis 7 mois !

 ®    Balayage, lecture, quête, communion à Talloires

 ®    construire un groupe d’équipes liturgiques

®    pensée des équipes liturgiques

®    liturgie : rédiger un document « conduite »  pour les personnes de la périphérie

®    utiliser un mode rétroprojecteurs pour le chant

®    accueil à l’entrée de l’église

®    Plus de prières plus de silence lors des célébrations et adorations

CHORALE ....

®    Dire le Gloria Réciter le Gloria et non pas le chanter

®    souhaits de chants plus jeunes plus dynamiques : musique, orchestre jeunes ...

®    moins de couplets aux chants d’entrée et de sortie

®    Reprise des répétitions chorales pour une meilleure adaptation/chant liturgique

®    répétition de chants au début de la messe

®    souhait que la messe soit animée par des psaumes et des chants qui soient choisis selon la liturgie

®    il serait souhaitable que des répétitions et lieu chaque semaine

®    chorale chant équipe liturgiques : service plus communautaire

®    chorale chant : que des répétitions soient proposées lorsque cette chorales et missionnées par la messe dominicale ou autre.

®    Que la chorale choisisse elle-même avec l’assentiment du prêtre, les chants adaptés à la liturgie du jour

®    que la chorale puisse établir avec d’autre chorale ou organiste, une organisation du calendrier d’une façon démocratique.

®    prévoir des chefs de chœur formés

  • liturgie, animation formation chorale…

Conserver et encourager les chorales dans nos paroisses.

Merci pour l’orgue et pour l’organiste. Bravo pour l’orgue + Bravo pour l’orgue

La chorale et moteur important de la liturgie merci

A Veyrier,  pour les célébrations les chanteurs pourraient-ils se rapprocher de l’assemblée plutôt que d’être au-dessus ?

> A Menthon aussi !

 Que l’animation des chants soit tonique et vivante.
Chants du Chemin neuf, Emmanuel ++

> tout à fait d’accord

Pensez à des chants accessibles à tous.
Par exemple pourquoi ne pas choisir nos chants sinon on ne sait pas les chanter

 Pour la beauté de la liturgie : renouveler les chants

- faire chanter l’assemblée

- pas de chorales à la tribune mais dans le chœur ou dans l’assemblée avec un micro

- des personnes nouvelles pour animer...

 Ne pas oublier le sacré

Donner un caractère sacré recueilli à la préparation de la messe ( préparation de l’autel)

 Pensez à une formation pour les lecteurs

On apprécie bien les power-points pour les rencontres y compris pour des célébrations.

>Pas d’accord !

 Pour les lectures à la messe, il faut varier les lecteurs que ce ne soit pas toujours les mêmes qui lisent car c’est une mission que de proclamer la Parole de Dieu et il faut donner à plein de gens l’occasion de lire mais il faudrait qu’ils lisent bien !

 Impliquer les jeunes ou un peu moins jeunes

et les enfants qui viennent en vacances. Nos petits-enfants.

 Messe des familles : je trouve important pour les jeunes et moins jeunes de favoriser le recueillement, le silence de la méditation.

 Formation des acolytes : créer et un groupe d’enfants de chœur avec une personne animateur ou une animatrice compétent pour les former, les préparer, les encadrer leur apprendre à lire.

Excellente idée mais il faut trouver un

 Les chants qui élèvent l’âme dans la beauté de la musique et de la liturgie.

Inciter au silence dans l’église avant et à la sortie pour aider au recueillement.


2A - il nous faut vraiment : améliorer – inventer- corriger...

 Premier constat   une population  fluctuante liée à la mobilité

Population : 7470 habitants    été : 18 000 h

Pratiquants  3% ? Soit 224 !   été  3% ?  soit 600 ?

Cela questionne forcément  notre capacité d’accueil, la place donnée  à « l’autre venu d’ailleurs !

 Second constat autour des messes !

Les messes : tout  est  centré sur Menthon ?! et Veyrier qui  jouissent d’une messe  tous les WE

Veyrier aimerait  quand même des messes certains dimanches !

et les autres clochers bénéficient d’une messe tous les 5 semaines !

L’ouverture des  églises ... pour  les célébrations ....  Faible   Bluffy et   Alex

Organisé  mais fragile (dans la durée) pour le autres endroits !

 3ième constat  la question des équipes !

Améliorer l’accueil

Pourquoi un visiteur reviendrait-il après une première visite ?

L’Église peut  prêcher le plus beau des messages d’amour et avoir une foi qui déplace des montagnes, si cet amour n’est pas incarné dans le « service d’accueil » bien organisé, les visiteurs ne reviendront pas pour l’entendre.

Cela dépend en bonne partie de la qualité de l’accueil qu’il aura reçu.

... notamment  dans tout l’espace qui  concerne la liturgie

Là aussi la nécessité du travail en équipes est primordiale et insuffisant  ou inexistant.

Cette manière de travailler permet l’interchangeabilité, l’entraide et de porter ensemble sans que cela devienne trop  lourd.   

 4ième constat  : une formation liturgique !

Cohérence chorale – espace  liturgique – animation

Cohérence et  liens  harmonie entre  tous les acteurs : ministres ordonnées,  responsable de la liturgie chorale, assemblée, servants, portiers,  acteurs de la sacristie.... et +++ accueil ...

 pr^treSe dire et redire pourquoi  nous  faisons  tel ou tel  geste ; tel rituel ?

Un rituel ne peut pas  être vide de sens !

à Nous allons avoir besoin  d’ouvrir une Formation liturgique sur l’ensemble paroissial car…

 La liturgie est un moment fort et constant de la vie de la communauté.

Que cela concerne non seulement les « acteurs » de l’action liturgique (équipes..) mais « Tout le peuple de Dieu » Liturgie   - Action (urgia)  - Peuple (laos)  Il s’agit donc d’un « service public » une capacité d’un corps  à se prendre en charge

Au  centre de la liturgie : le peuple de  Dieu ! ( et non le prêtre !) 

Une série de rencontres, partages, formation pour tous : pour tous ceux qui dans notre paroisse  désirent des liturgies vivantes et belles !

 Ce sera l’occasionde réunir tous les acteurs de la liturgie d’agrandir le nombre d’acteurs de faire l’état des lieux

 Noël, Pâques 2017 : pas si mal !

Crèche de Menthon ...  et les autres.

Souci de sortir livret-feuille-cartes   etc .... pour accompagner ces temps  liturgiques !

Carême verre  à  demi  plein : chaque rencontre a rassemblé  une  équipe de 12 apôtres en moyenne !

Carême verre  à  demi  vide : chaque rencontre n’a rassemblé qu’une poignée  de gens !

 Effort  d’harmonie cohérence  évolutif durant  la semaine sainte  mais  personne pour préparer  le Vendredi saint !

 Côté convivialité : une sortie de messe de temps en temps avec apéro ne serait pas si mal que cela !

 2B – en nous appuyant sur les points positifs !

En positif :
Merci à ceux qui portent le souci de la préparation des liturgies

équipes ou pseudo- équipes,  feuille du dimanche, chorale  servants, acteurs de la sacristie, portiers etc...  La chorale, les chorales,  les  bonnes  volontés pour chanter  faire chanter et  un bravo  tout particulier aux organistes  qui  au fil des  jours  nous  livrent des prestations qualité !

 Bravo pour la richesse  des messes des familles !  Remarquable !

Horizon immédiat ... une  urgence , une priorité !

 1.       développer de réelles équipes  (calendrier, préparation, célébrations, coordination etc...)

  1. 2.       former et se former,  ici en interne paroisse  et /ou avec les propositions  diocèse/doyenné ; et entretenir cette formation permanente en interne.

 3 Echanges à partir de la grille ci-dessous

et profiler  des  équipes qui se mettent en ordre de marche !

Réunion liturgie

18/05/2017

 Compte-rendu des échanges en 2ème partie de soirée:

 Voici les différents sujets abordés par des questions ou des remarques:

 Les équipes liturgiques:

 -       Comment peuvent-elles être au service de l’assemblée par le travail qu’elles font en amont ?

Comment éviter la ‘confiscation’ de la célébration par la petite équipe qui a préparé.

-       De nombreuses personnes s’accordent à dire qu’il faudrait étoffer ces équipes pour répartir la charge. Ce ne peut pas être la même personne qui lit tous les textes, qui accueille, qui prépare à la sacristie etc…

-       Comment enrichir le service en équipe, optimiser les forces vives en rassemblant des personnes de différents clochers ?

-       Petit état des lieux:                                                                                                             

  • une équipe à Veyrier composée d’environ 4 couples qui alternent pour préparer  (PU, mot d’accueil, mots d’introduction aux textes)
  • des équipes ( en général une personne ou une famille) à Menthon qui s’organisent par trimestre à tour de rôle, une petite équipe composée de 3 ou 4 personnes max pour les autres clochers.

-       Demande d’une plus grande visibilité sur l’organisation et suggestion de communication sur le sujet à la fin des messes.

 

Apparemment, il n’y a pas vraiment de volonté de force globale. Chacun raisonne encore beaucoup par clocher.

 Propositions:

  1. 1.         Faire un état des lieux
  2. 2.         Ouvrir un espace de formation pour comprendre le sens des différents gestes, des différents moments de la liturgie. Faire le film d’une célébration afin de s’observer et voir comment l’on fonctionne, ce qui permet ensuite de progresser ( autoscopie) . Cette formation sur une année devrait être le moteur pour que de nouvelles personnes s’engagent.
  3. 3.         Travailler en transversal au moment des temps forts du calendrier liturgique ( Toussaint, Noêl, carême, Pâque). Prendre conscience qu’il y a une seule paroisse, une et indivisible. Remarque comme quoi cela n’empêche pas de développer les particularités de chaque clocher. C’est compatible.
  4. 4.         Certains groupes déjà en place ( exemple service autour de Paul Idier, les scouts, le secours catholique…) pourrait prendre en charge de temps en temps l’animation liturgique d’une célébration.
  5. 5.         Une équipe liturgique jeune pourrait peut être se constituer entre autre avec les jeunes qui ont reçu le sacrement de confirmation.

 Débat sur la nouvelle formule des livrets de chants :

 -       Les paroles des chants n’apparaissent plus sur une unique feuille de messe comme c’était le cas avant mais dans un livret pour une période liturgique (temps du carême, temps pascal…) avec un large choix de chants numérotés.

-       Plusieurs personnes ne s’y retrouvent pas, troublées par ce changement d’habitude. C’était plus pratique avant disent certains et notamment pour les personnes âgées ne pouvant se rendre à la messe. Elles pouvaient prendre connaissance des chants choisis. Aussi il n’ y avait qu’une feuille à prendre en entrant dans l’église.

 -       Exposition des raisons de ce changement:

  • Facilité d’organisation empruntée par de nombreuses paroisses
  • Gain de temps considérable pour les personnes en charge d’éditer la feuille de messe toutes les semaines. Le livret de chant couvre une période de plusieurs dimanche.
  • Plus grande souplesse pour les animateurs dans les différents clochers qui parfois ne connaissent pas le chant choisi et peuvent en prendre un autre du livret.

-       Anticipation aux futures répétitions de chorales avec l’apparition de nouveaux chants issus de nouveaux répertoires.

 ►  Suggestions de mettre une petite équipe d’accueil pour distribuer les livrets ainsi que la feuille de messe à l’entrée de l’église

►   Bien briefer l’animateur pour qu’il donne le numéro et le titre du chant avant chaque chant.

►  Les paroles de l’antienne de psaume et PU seront mises sur la feuille de messe. On pourrait rajouter le titre et numéro des chants ainsi que l’ordinaire de messe choisi.

 Les Lecteurs et autres acteurs de la liturgie:

 -       Importance de bien préparer la lecture des textes de la parole de Dieu et si possible avant la messe ce qui implique d’anticiper.

-       Pour autant, il faut s’avoir aussi s’adapter et être pragmatique. Personne ne s’était proposé pour préparer la cérémonie du Vendredi saint et pourtant tout s’est bien passé quand même avec les bonnes volontés sur place.

-       D’autre part, il ne faut pas que les différents services soient réservés à certains, les enfermant dans une spécialité sans laisser de place aux autres.

 Autres propositions/conclusions:

 -       Une demande est faite de plus de communication des informations de la paroisse comme les décès → se mettre en lien avec les équipes de funérailles.

 -       Un petit groupe de personnes de  Veyrier propose un temps de prière/ louange et ou d’adoration régulier à l’église de Veyrier. La proposition remporte une forte approbation.

-       Plusieurs personnes s’accordent à dire qu’il faudrait un référent/responsable pour chaque service de la liturgie dans un souci d’obtenir toujours plus de visibilité, possibilités de contact etc…

-       Appeler largement en communicant plus. Appeler personnellement ( « Toi, X je te verrai bien ici ou là car il me semble que tu as tel talent… »)

-       Personne n’est propriétaire de son service. Accueillir les personnes qui s’engagent, laisser place aux nouvelles propositions.